Animale, la malédiction de Boucle d'Or, de Victor Dixen, Gallimard Jeunesse, 2013, 448 pages, 17.90€, 9782070649785.

9782070649785FS

Résumé:

1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au milieu des bois. Pourquoi les sours l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ? Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ? Alors qu'elle s'enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale : il y a au cour de son histoire un terrible secret.Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?

Mon avis:

Je découvre Victor Dixen avec ce nouveau roman, et je dois avouer que son style est absolument enchanteur! Il a une plume fine, intelligente, qui touche par des mots justes et forts. Ces personnages sont très bien pensés et mis en valeur, que ce soit les principaux ou les secondaires. Pour se mettre dans l'atmosphère de ce roman, on trouve sur internet un "Prélude" à lire gratuitement, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il met en appétit. Profitez-en pour découvrir le style splendide de cet auteur jeune mais réputé suite à sa série "Le cas Jack Spark" que je vais découvrir sans tarder.

Ce roman est débordant d'originalité, que ce soit par son sujet (inventer la naissance du conte de Boucle d'Or) ou par son époque (le XIXè siècle, de Napoléon à la chute de la Restauration, est une période très peu présente en littérature de jeunesse). Le prélude donne une vision forte et frappante de la campagne de Russie. A cela s'ajoute la dimension "fantastique", ou plutôt mythologique du conte, imprégné de folklores nordiques, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas dévoiler le mystère du livre.

Dans le style aussi, Victor Dixen s'amuse à nous emmener sur des sentiers peu fréquentés. On alterne la narration à la troisième personne, avec le style épistolaire, le rapport de police, le journal intime et la narration à la première personne... Bref, les diverses parties du livre regorgent de trouvailles littéraires riches qui donnent du corps à ce récit hors-norme. 

Je me suis attachée à Blonde dès les première pages, et j'ai aimé la suivre dans ses recherches, que ce soit sur elle-même ou sur son histoire. Sa découverte de l'amour, du monde extérieur au couvent dans lequel elle a toujours vécu, de sa véritable identité, sont autant de cheminements chargés d'émotions et de réflexions. A cela s'ajoute la fameuse malédiction, que l'on découvre progressivement, et pour ma part, j'ai été bluffée parce que la conclusion ne m'était pas venue à l'esprit, alors que retrospectivement, je me dis que j'aurai du y penser! 

Bref, une histoire originale, forte et sombre, une héroïne flamboyante, un suspense bien mené, le tout dans un style irréprochable... je ne peux que conseiller cette lecture, que ce soit aux ados dès 13/14 ans (l'histoire est tout à fait mixte, mais j'ai peur que les garçons ne soient pas attirés d'emblée par le thème...) ou aux adultes curieux des romans "de jeunesse" qui sortent des sentiers battus. Ce livre plaira très largement, puisqu'il mêle le fantastique et l'historique, et ces deux genres se marient ici à la perfection. Victor Dixen manie l'art du conte avec un talent fou et nous offre un roman sombre et fort, d'une originalité rare et d'une richesse folle dans les émotions qu'il procure. Bravo et merci pour ce coup de coeur inattendu! 

(Je n'ai pas reçu ce livre dans le cadre du partenariat "On lit plus fort", mais je remercie tout de même Gallimard Jeunesse pour cette belle découverte!)