Un jour j'irai chercher mon prince en skate, de Jo Witek, Actes Sud Junior, 2013, 126 pages, 11€, 9782330022198.

couv60830644

Résumé:

"Il va falloir vous accrocher parce que la puberté, c'est complexe. Cette histoire n'est pas pour les mioches, je vous préviens. Si vous croyez encore aux princes qui arrivent sur un cheval blanc un matin et vous envoient un texto "Salut, mon ange, je passe te prendre en scoot devant chez toi ! Tu as gagné à la grande loterie de mon coeur !", laissez tomber ! Mon aventure n'est pas pour vous".

Pas facile de jouer les indifférentes quand on a très envie d'embrasser un garçon... Résister, c'est pourtant le défi que s'est lancé Fred. Hors de question de se pomponner et de prendre un air mystérieux en attendant de séduire le prince charmant ! Elle préfère oublier le monde autour d'elle et enflammer le bitume sur son skate. Pourtant, un événement familial douloureux va forcer Fred à s'ouvrir aux autres... 

Mon avis:

Encore un roman assez court, mais percutant, flanqué d'un bandeau "rentrée littéraire ado" (je vous ai déjà dit à quel point j'adooooore cette idée?!) et au titre accrocheur ! Ce roman de Jo Witek va plaire, c'est sûr. Le thème est moderne, bien traité, avec ce qu'il faut d'humour et d'émotion, une héroïne rebelle mais attachante, bref, la recette parfaite ! Le style simple et direct plaira à un public large, et il s'agit donc là d'un petit livre que vous pourrez offrir ou faire lire autour de vous (avis aux profs de lycée!) même aux "petits" lecteurs".

Dès le titre, le parallèle avec l'univers des contes de fées est clairement fait, et dès le début on se rend compte que Fred n'y croit pas du tout. Pourtant, par un jeu subtil d'émotions et d'événements, Jo Witek reproduit un schéma similaire, avec la "bonne marraine la fée" version jean troué et clope au bec, le prince charmant sur son "board" blanc et une héroïne qui se débat avec le passif d'une histoire familiale lourde de secrets!

Fred est frappée de la malédiction de la "bonne copine" et, délaissée par les garçons de son âge, décide de tirer un trait sur son premier baiser! Il n'est pas né le mec qui craquera pour elle, alors elle se réfugie dans son sport (et un peu la nourriture aussi, disons-le!) pour fuir cette réalité. Elle va même jusqu'à faire un pacte de "célibat volontaire"! Mais les vacances arrivent et Fred part pour quelques temps dans la maison familiale, au chevet d'un grand-père (qu'elle connaît peu) mourant, entouré de toute sa famille. Là, Fred va rencontrer Diane, une tante complètement en décalage avec le monde des adultes telle qu'elle le conçoit. Très vite, les secrets de famille, les rancoeurs et les peines ressortent, et c'est pleine de questionnements sur le genre humain que Fred va rencontrer son prince! Comment va-t-elle gérer la découverte de l'amour, et est-ce tant que ça éloigné des contes de fées dont elle se sent si différente? L'écriture de Jo Witek est intelligente et parfaitement dosée, et j'ai notamment apprécié Fred, qui est loin du cliché de l'ado rebelle garçon manqué qui me tape en général sur le système. Là, tout est vraisemblable et parlant, l'identification marche à plein régime !

J'ai vraiment aimé cette courte histoire, qui pousse à de nombreuses réflexions sur l'amour, la famille, la féminité et l'affirmation de soi. L'humour décapant de Jo Witek rend tout cela accessible et plus léger, mais ne vous y trompez pas, il s'agit d'un très bon et profond roman pour ados ! A découvrir et partager sans modération (dès 14 ans) !