Il y a quelques jours, je me suis régalée de deux livres courts. L'un est un recueil de poésie de Rupi Kaur : Lait et miel. Le second est la nouvelle très poétique de Loïc Demey : Je, d'un accident ou d'amour.

Ces auteurs nous offrent des textes très différents, mais qui jouent tous deux avec les codes de la poésie, de la nouvelle, du témoignage... Et j'aime ces ouvrages qui brouillent les pistes. 

20180310_133320

Quand Rupi Kaur parle d'elle, elle parle à toutes les femmes, de toutes les femmes. Et c'est bien le propre de la poésie, l'universalité. La musique et la force des mots soulignent à chaque page la profondeur de ses propos. Qu'elle aborde le viol, la rupture, la résilience, la féminité, la sensualité... les mots choisis sont forts dans leur simplicité. Le rythme des phrases, souvent sans majuscules ni ponctuation, percute et impacte nos émotions de lecteur. Des dessins de l'autrice, rapidement crayonnés, offre un autre regard, complémentaire du texte. Elle se livre à travers les mots, les images, mais aussi les blancs et les silences. Entre chaque page, on respire, pour se remettre de quelques vers violents, ou d'un souvenir chargé d'émotion qu'un texte aura ravivé. Cette jeune femme alterne sans hésitation des textes de quelques mots avec d'autres d'une page entière. Elle se livre sans filtre, et nous accroche jusqu'aux derniers mots dans quatre chapitres : Souffrir, Aimer, Rompre et Guérir. Je vous conseille vivement cette lecture, qui peut sembler dure et violente au début, mais qui nous laisse sur de belles notes d'espoir et un message d'empathie, de respect et de bienveillance qu'il est important de chérir aujourd'hui. 

20180303_191600  20180303_192408

Les mots de Loïc Demey, eux aussi, sont d'une justesse et d'une musicalité rares. Dans Je, d'un accident ou d'amour, en quelques courts chapitres, écrits sans verbes, il parle d'une rencontre de deux êtres, brutale dans son intensité sentimentale et sensuelle. Le contraste entre les sentiments bruts et bouleversants d'un coup de foudre, et la langueur anesthésiante d'une vie tranquille et routinière transparaît à chaque page. L'auteur joue avec nous comme il joue avec les mots. Cette "nouvelle poétique", s'il fallait la réduire à une étiquette (mais elle n'y tiendra pas sans déborder), mêle avec malice les jeux de mots, les images et les sons de la langue. Si le choix d'écriture vous déboussolle ou vous rebute, vous semble artificiel ou forcé, prenez cela comme une provocation. Lâchez prise, laissez-vous bercer par les mots, par le rythme et par les images qui naîtront au fil du texte. C'est vraiment là toute la magie de ce texte, et tout fait soudain sens. Le fait de bousculer nos habitudes et nos phrases bien construites nous oblige à revenir à l'essentiel, le sens des mots. Mon ressenti est que tout ce travail sur la forme, splendide, réussit le tour de force d'être à la fois omniprésent par sa dimension poétique originale, et totalement occulté par la précision et la force des émotions qu'il suscite chez le lecteur s'y abandonnant. 

20180310_175812  20180310_175846

  

Bref, deux ouvrages à découvrir, à offrir, à relire à l'envi, pour enrichir un peu son quotidien et bousculer ses habitudes de la plus belle des façons. 

 

couv-kaur

Lait et miel, de Rupi Kaur, éditions Charleston, septembre 2017, 208 pages, 17€, 9782368121757.

Extrait : voici le voyage d'une
survie grâce à la poésie
voici mes larmes, ma sueur et mon sang
de vingt et un ans
voici mon coeur
dans tes mains
voici la blessure
l'amour
la rupture
la guérison

 

Couv

Je, d'un accident ou d'amour, de Loïc Demey, Cheyne éditeur, 2014, 17€, 48 pages, 9782841162048.

Extrait : Depuis, ma pensée se désordre. Mon langage se confusion. D’un commencement comme ça. Je voiture Adèle jusqu’à la gare de l’Est, elle se départ chez elle, distance d’ici. Bien trop lointain. Elle m’amour, je l’énormément, mais elle s’en retour. A trois centaines de kilomètres.

 

 

 

 

Un grand merci à Anaïs et Gosia pour m'avoir convaincue de m'offrir la plume de Rupi Kaur, et à Clémentine pour la découverte du livre étonnant et unique de Loïc Demey.