Calpurnia et Travis, de Jacqueline Kelly, École des loisirs, 2017, 366 pages, 18.50€, 9782211224680.

Calpurnia

Présentation de l'éditeur : À douze ans, le monde de Calpurnia Tate ne dépasse pas les limites du comté de Caldwell. Mais, pour qui sait regarder avec étonnement et curiosité, il y a là mille choses à découvrir. Son frère Travis rapporte à la maison un tatou, des geais bleus et un coyote, toutes sortes d'animaux sauvages qu'il veut apprivoiser en cachette. Et son grand-père initie Calpurnia aux mystères des sciences naturelles. Lorsqu'un ouragan frappe les côtes américaines, la famille de Calpurnia accueille sa cousine Aggie. Et, surtout, un vétérinaire vient s'installer près de chez eux. Pour Calpurnia, c'est l'occasion rêvée de donner enfin corps à ses ambitions...

 

 

Mon avis : 

J'avais adoré le premier volet de l'histoire de Calpurnia. Dans ce second tome, nous retrouvons notre jeune héroïne, toujours autant passionnée par les sciences naturelles. Son carnet à la main, elle note avec applications toutes ses observations et les questions qu'elle souhaite approfondir avec son grand-père. Mais son frère Travis, jeune homme au grand coeur, n'a de cesse de ramener à la maison des animaux blessés, les mettant tous deux dans des situations souvent compliquées à gérer, notamment pour Calpurnia que sa mère désepère de transformer en parfaite jeune fille d'intérieur. Mais Calpurnia grandit, et elle s'affirme de plus en plus, s'offusquant de la place de la femme dans la société, de sa place dans sa famille... Alors quand un vétérinaire s'installe dans leur ville, elle se plie en quatre pour se rapprocher de lui et profiter de ses connaissances. S'ajoute à cela une cohabitation difficile avec sa cousine, rescapée d'une terrible tempête, et qui s'avère bien plus mystérieuse que prévu. Ces événements plongent rapidement dans le monde des grands et de leurs soucis d'argent ou de coeur...

Ce roman se découpe en 25 chapitres, traitant chacun d'une anecdote savoureuse, animalière ou familiale. La plume de Jacqueline Kelly colle à la perfection à l'esprit espiègle de Calpurnia. Et le réalisme des caractères et des situations est saisissant. Je m'étonne souvent de ce que Calpurnia n'est qu'un personnage fictif, tant cette façon de relater sa vie quotidienne semble tout droit sortie d'une autobiographie bien réelle. Calpurnia est une héroïne que j'adore, vous l'aurez compris. Son esprit est curieux et malin, révolté et provocant, et elle porte en elle tout le potentiel d'une femme d'exception. J'espère de tout coeur que l'autrice écrira une troisième tome, pour avoir la chance de la voir grandir, évoluer, et s'épanouir.

Petit bonus savoureux, les chapitres sont introduits par des citations extraites du "Voyage autour du monde d'un naturaliste" de Charles Darwin. Ces textes magnifiques et étonnants m'ont encouragée à découvrir ce livre, avec lequel je me suis régalée. Si vous aimez les découvertes, les observations minutieuses et les descriptions pittoresques, il est fait pour vous lui aussi ! Une très bonne présentation en vidéo de 14 étapes de ce voyage à bord du Beagle est disponible sur le site du CNRS.

Depuis mon article de 2013, Calpurnia a bien grandi. Elle a été adaptée en BD chez rue de Sèvres, illustrée par Daphné Collignon, et en petit roman, pour les 8-12 ans dans la collection Neuf de l'Ecole des Loisirs : Calpurnia, apprentie vétérinaire